.
Géry Lamarre est un ami, il est peintre et poète.
Il m'a proposé d'écrire un texte en lien avec ce livre peint dont il est l'auteur
et voici « Noir estran », fruit d'une belle rencontre.
Un texte sur ce qui pèse dans les mémoires, mais qui s'apaise pour vivre
le présent, et de tout son être. Un texte pour dire que si l'on vit, on se compromet,
mais une part d'innocence reste intacte, et c'est par celle-ci que
nous pouvons vivre et aimer.
.
.
.